Plus de golo-golo ? Hé oui ! C’est la grève du sexe au Kenya ! Les prostituées seront même payées pour ne pas casser la grève !…Et la femme du 1er Ministre s’y met AUSSI !

Abstinence
La directrice du centre pour la sensibilisation des droits.

Grève du sexe:

 » Au Kenya, des associations de femmes ont décrété une semaine d’abstinence sexuelle pour demander aux hommes politiques de régler leurs différends idéologiques et d’amorcer la réforme du pays.

Publié par :
Geneviève Allard sur le site « Matin ».

Mercredi soir, le boycottage national a été mis de l’avant par ces femmes qui veulent faire avancer les réformes.

Elles estiment que les politiciens ne devraient de toute façon pas avoir le temps d’avoir des rapports sexuels, étant donné que le pays est dans une situation économique et politique difficile.

Le collectif d’association de femmes a signifié qu’il paierait même des prostituées pour qu’elles participent à cette grève du sexe. Elles ont aussi appelé les épouses des politiciens à aussi participer au mouvement d’abstinence.

Déjà, la femme du premier ministre Raila Odinga, nommée Ida, a signifié son appui, arguant qu’il ne s’agissait pas de punir les hommes, mais d’attirer l’attention sur les vrais problèmes.

Au début de 2008, le Kenya a connu une crise après les élections qui ont fait 1 500 morts, élection qui a mené à la réélection du président Mwai Kibaki. Son rival d’alors, le M. Odinga, l’accusait d’avoir fraudé l’élection.

Depuis, un accord de partage du pouvoir a été mis de l’avant, permettant à M. Odinga de devenir premier ministre d’un gouvernement de coalition. Toutefois, il y a beaucoup de dissensions qui rendent difficile, voire impossible, l’adoption de réformes sur l’agriculture, le chômage et/ou le cadre constitutionnel kenyan.

(source: Le Point.fr)

***************************************************************************************

Si certaines n’ont pas encore compris que leur priorité ce n’est pas la FEMME…mais son SEXE, les Kenyanes le SAVENT, ELLES , et vont droit au but !!!

Le 1er Mai :«Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui» : Augustin Spies pendu le 11 nov. 1886 .

Muguet
Beaucoup de bonheur !

1er mai 1886
Journée de 8 heures et Fête du Travail

Le 1er mai 1886, la pression syndicale permet à environ 200.000 travailleurs américains d’obtenir la journée de huit heures. Le souvenir de cette journée amène les Européens, quelques années plus tard, à instituer la Fête du Travail.
Joseph Savès.

Une revendication nationale

Au cours du IVe congrès de l’American Federation of Labor, en 1884, les principaux syndicats ouvriers des États-Unis s’étaient donné deux ans pour imposer aux patrons une limitation de la journée de travail à huit heures. Ils avaient choisi de débuter leur action un 1er mai parce que beaucoup d’entreprises américaines entamaient ce jour-là leur année comptable.
Arrive le 1er mai 1886. Beaucoup de travailleurs obtiennent immédiatement satisfaction de leur employeur. Mais d’autres, moins chanceux, au nombre d’environ 340.000, doivent faire grève pour forcer leur employeur à céder.
Le 3 mai, une manifestation fait trois morts parmi les grévistes de la société McCormick Harvester, à Chicago. Une marche de protestation a lieu le lendemain et dans la soirée, tandis que la manifestation se disperse à Haymarket Square, il ne reste plus que 200 manifestants face à autant de policiers. C’est alors qu’une bombe explose devant les forces de l’ordre. Elle fait une quinzaine de morts dans les rangs de la police.

1 Mai

Trois syndicalistes anarchistes sont jugés et condamnés à la prison à perpétuité. Cinq autres sont pendus le 11 novembre 1886 malgré des preuves incertaines.
Stèle vengeresse :

Sur une stèle du cimetière de Waldheim, à Chicago, sont inscrites les dernières paroles de l’un des condamnés, Augustin Spies : «Le jour viendra où notre silence sera plus puissant que les voix que vous étranglez aujourd’hui».

( Site Hérodote.net )

***************************************************************************************

L’utopie est la réalité de demain disait V. Hugo !