Ma voisine est victime de violence…

Maltraitée

Source, image et texte: SOS Femmes, violences conjugales.

 » Votre voisine est victime de violence (ou une collègue, ou même une proche …), elle ne vous l’a pas forcément dit mais vous l’avez vu, entendu, compris … Vous aimeriez faire quelque chose, lui venir en aide, mais vous vous demandez comment.
La première chose utile est de lui faire savoir que vous avez compris ce qui se passait et que vous êtes prêt à la soutenir. Faites le discrètement, bien sûr … Songez que les violences conjugales provoquent chez toute femme honte et culpabilité : rassurez-la, faites preuve de compassion avec simplicité. Même si vous ne pouvez faire quelque chose de plus concret parce qu’elle ne le souhaite pas (respectez ses choix même si vous ne les comprenez pas), ce que vous pourrez dire lui sera d’un grand secours et l’aidera peut-être à cheminer peu à peu vers une demande d’aide extérieure, la vôtre ou une autre.
En l’occurence, quelques mots simples valent plus que de longs discours.
Si vous devez vous engager dans une ou des conversations, la meilleure façon d’avoir une écoute efficace et réellement aidante est d’utiliser la technique dite de la reformulation. Evitez de poser des questions directes ou de vous montrer trop inquisiteur-trice, ne racontez pas vos expériences personnelles, votre façon de voir les choses ou celles des autres, contentez-vous des informations qu’elle voudra bien vous donner …

Comment aider concrètement ?

D’abord, pensez que votre voisine n’a peut-être pas accès à l’internet (ou de façon libre …) : vous pouvez commencer tout simplement par imprimer celles des pages de ce site qui vous sembleront utiles et les lui communiquer (ou lui faire savoir que vous les tenez à disposition), comme cette page de conseils si elle envisage de se mettre à l’abri quelque part, toutes les pages de cette rubrique violences conjugales ou, encore, les adresses et numéros que vous trouverez ci-dessous.
Ensuite, vous pouvez lui faire connaître qu’en cas de procédure (plainte pour coups et blessures, divorce, …) vous êtes disposé(e) à témoigner (modèle d’attestation pour témoignage en justice).
Bien entendu, en cas de crise aigüe dont vous seriez le témoin direct ou indirect, appelez la police !

Les adresses et les numéros qu’il faut connaître :

SOS Femme Violence Conjugale 39.19 : des écoutantes qualifiées soutiennent sans jugement, renseignent, conseillent … Tarif : appel local.

Les Centres d’Informations aux Droits des Femmes : des juristes accueillent, renseignent, conseillent et orientent. Spécialisés dans le domaine juridique, certains CIDF ont parfois développé d’autres compétences (aide à l’emploi, groupes de paroles). Classés par département, les adresses et les renseignements sont ici.

Les Centres d’Hébergement ont pour vocation d’accueillir toute personne en difficultés. Le plus grand nombre accueillent les femmes comme les hommes et certains sont spécialisés dans l’accueil de femmes et de femmes victimes de violences. Classées par département, les adresses sont ici.

Le numéro d’urgence 115, gratuit, peut être appelé en cas de besoin d’hébergement urgent : le correspondant indiquera où se rendre en fonction du département où la demande est faite.

Dans certains départements, des associations ont développé des accueils de proximité pour femmes victimes de violences, parfois en lien avec un centre d’accueil et d’hébergement. Classées par département, les adresses sont ici.

Le Mouvement du Planning Familial est bien connu du grand public pour ses actions en faveur de la maîtrise de la fécondité … mais c’est aussi un formidable réseau de militantes des droits des femmes prêtes à se mobiliser pour venir en aide aux femmes en difficulté. A ne pas négliger, donc. Classées par départements, les adresses sont ici.

Les associations et services d’aide aux victimes peuvent renseigner, conseiller et orienter. Classées par département, les adresses sont ici. Numéro d’appel national : 0.810.09.86.09.  »

QUE PERSONNE NE FERME LES YEUX…AGIR…MÊME de façon ANONYME !

Une petite fatigue ?

Attachez votre ceinture

Je voulais profiter des 3 semaines * que je vais passer en Métropole et en Angleterre, pour mettre fin…à mon blog féministe ( ouvert, il y a 15 mois, à la sortie de mon second roman; 21365 pages vues par 6387 visiteurs…et thème « Féminisme »…peu racoleur, vus les messages de nanas se défendant d’être…féministes !!! )

Mais le hasard des choses – je n’ai jamais reçu autant de courrier de sympathie venant… d’autres sites qu’en ce moment – me fait penser qu’ il n’y a pas urgence…

J’emmènerai donc mon ordi en…voyage, pour rester en contact avec mes amis/blog et les visiteurs de l’ombre…

* du 16/O2 au 9/03, pour faire un vrai câlin à mes « petits » !

Comment reconnait-on une sorcière ?

mater dolorosa

En Tanzanie, c’est une femme qui a les yeux…rouges; et que l’on assassine, parce qu’un marabout la désigne comme responsable des morts, des maladies, des malheurs en général, qui s’abattent sur un village!

En fait la fumée dégagée par les feux de bois utilisés pour faire la cuisine…brûle les yeux des femmes; elles deviennent des sorcières aux yeux rouges!

Aussi, une association, s’active à…percer des trous d’aération dans toutes les cuisines , pour épargner à des femmes d’être désignées, par un marabout, comme prochaines victimes d’un massacre populaire!

Vous avez dit obscurantisme des « religions »…et des « religieux » ? !

Replanter des…coraux !

Source TV5 :

Pendant que certains mecs saccagent leur univers familial, d’autres tentent avec des autochtones, de réparer…des lagons, en ensemençant, des coraux morts avec des petits morceaux de…coraux vivants, à Diego Suarez ( Mada) et …ça marche !

Sauver la mer
Une petite promenade en compagnie d’un calamar géant ?

Requin baleine
Et une petite danse…

Requin baleine0
Ou un big bisou, au « requin-baleine » ?

Heuuuu !
Eh oui ! à force, le lagon a déteint sur ses yeux…

Les sorcières de…Tanzanie !

Reportage LCI:

 » On accuse des femmes de sorcellerie pour les opprimer, les museler, les détruire »…

A coups de machette

Son mari est mort, ses fils ont décidé qu’ils seraient les seuls héritiers.
Comme la loi prévoit que la veuve doit hériter, ils l’ont accusée de…sorcellerie! Un enfant est mort au village et elle a été frappée à coup de machette sur le visage, l’épaule…et sauvée par une association qui lutte contre l’obscurantisme véhiculé par
les croyances.

sorcière

Son mari et elle se sont disputés. Il a répandu le bruit qu’elle était une sorcière responsable des malheurs du village . Elle a été attaquée et frappée avec une machette:
profondes plaies au bras gauche , dans la tête et sur le corps. Sauvée par l’association, qui essaye d’expliquer à la population que se sont de fausses rumeurs sans fondement, mais dites dans l’intention de nuire !

Esclaves sexuelles…et enfants-soldats .

Esclave sexuelle

Reportage LCI :

En République démocratique du Congo,

– Cette jeune fille a été kidnappée, il y a un an et violée chaque jour.

– La semaine dernière, 60 enfants d’une école ont été kidnappés pour servir d’esclaves sexuelles et d’enfants-soldats.

Une association parvient à soustraire quelques uns d’entre eux, de cet enfer, et essaye de leur réapprendre à vivre une existence « normale », d’enfant de leur âge.

La route de la mort…

http://losfranchileros.spaces.live.com…pour vous évader du froid et rêver à d’autres horizons !

Route de la mort

Une fille casse-cou et deux mecs cool, ont tout largué, pour faire une virée…en Amérique du Sud, pendant 4 mois !

L’Argentine, le Chili, la Bolivie, le Pérou, l’Equateur et le Venezuela…Des récits, souvent drôles, des centaines de photos sublimes…Glaciers, jungles, canyons, volcans,oasis,geysers, gorges,ruines,désert,grottes, lacs, monts enneigés, océans…

La descente de « La route de la mort » en VTT à côté, par endroits, d’ un précipice de 1000 m, reste un moment inoubliable, parmi tant d’autres! Départ de Cumbre situé à 4700m, arrivée à Yolosa: 1100 mètres , 5 heures plus tard et avec…3600 m de dénivelé !

 » Le commandant de bord et son équipage vous souhaitent un agréable voyage »…

Méditation